Newsletter

👍 Soyez les 1ers

informés de nos nouveaux numéros

La Compétitivité À L’Export S’Essoufle

La compétitivité à l’export s’essoufle

La hausse persistante et inédite des coûts du transport maritime risque de mettre à rude épreuve le commerce mondial des marchandises. Surtout, celles échangées par conteneurs. Experts du domaine maritime et cabinets conseils s’accordent en effet sur le constat. Selon plusieurs sources, le coût du transport d’un conteneur depuis Shanghai (Chine) jusqu’à Rotterdam (Pays-Bas) s’élève actuellement à 10.550 dollars (8.705 euros). Un record, puisqu’il est 5,4 fois plus élevé que le coût moyen sur les 5 dernières années. En cause, plusieurs facteurs sont avancés par les experts : la forte hausse de la demande combinée à la pénurie des conteneurs, la congestion des ports et le nombre réduit des porte-conteneurs et des dockers. Le tout, aggravé par la reprise épidémique en Asie qui a mis sous restrictions sanitaires plusieurs grands ports dont certains sont actifs sur tous les marchés de la planète. D’où l’effet d’entraînement sur la majorité des enceintes portuaires. Pour le Maroc, l’impact de la hausse des coûts du transport maritime résultant de la flambée des prix de location des conteneurs sera ressenti aussi bien à l’import qu’à l’export. Concrètement, cela affectera la compétitivité des produits exportés et rendra plus chers ceux achetés à l’extérieur à savoir, tous les produits finis à forte valeur ajoutée transportés par conteneurs.  A l’import, il s’agit de l’électro-ménager, téléviseurs, climatiseurs, matériel de télécommunication, biens d’équipement, produits agroalimentaires, boissons, fournitures scolaires, médicaments…  A l’export, les produits les plus pénalisés relèvent principalement des nouveaux métiers du Maroc.

Publié dans : Agroalimentaire, en