Newsletter

👍 Soyez les 1ers

informés de nos nouveaux numéros

Agenda des salons

« Aout 2019 »
LMMJVSD
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Perte Nette

PERTE NETTE

Pour leur première année d’exercice, les 5 banques et 3 fenêtres participatives en activité au Maroc ont enregistré un résultat net négatif de 377 millions de dirhams (39,1 millions $) à fin 2018. Une année auparavant, soit à fin 2017, ces banques avaient réalisé une perte nette de 175 millions de dirhams (18,1 millions $). Ce résultat qui s’est creusé en 2018 s’explique par « le poids des investissements induits par le démarrage des activités de ces banques islamiques », apprend-on dans le rapport annuel 2018 de supervision bancaire publié par la Banque centrale du Maroc ce 22 juillet 2019. Pour l’ensemble de ces banques islamiques marocaines, les charges générales d’exploitation se sont établies à 445 millions de dirhams à fin décembre 2018. Malgré cette situation, l’encours des financements accordés par l'ensemble des banques islamiques au Maroc s’est établi autour de 4,5 milliards de dirhams à fin 2018, dont plus de 90 % sous forme de financements de type « Mourabaha immobilière » et 8 % sous forme de « Mourabaha Automobile ». Chamberline Moko © Agence Ecofin

Publié dans : Agroalimentaire, en