Newsletter

👍 Soyez les 1ers

informés de nos nouveaux numéros

Agenda des salons

« Mars 2019 »
LMMJVSD
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Pas De Taxe Spécifique

Pas de taxe spécifique

L’amendement approuvé par la Chambre des représentants et visant l’augmentation de 50% de la taxe intérieure de consommation (TIC), relative aux boissons gazeuses et non gazeuses, aromatisées et additionnées de sucre, est revisité. Les limonadiers auraient du payer, à partir de janvier prochain, 45 DH par hectolitre au lieu de 30 DH actuellement. Finalement, le ministre des Finances a introduit une progressivité de 35 DH, 40 DH et 45 DH selon la teneur du sucre dans les boissons. Ce système sera également appliqué au nectar dont la TIC devait passer de 10 à 15 DH l’hectolitre. Désormais, les opérateurs payeront 10 DH, 5 DH et 2 DH, selon le niveau du sucre. La TIC ne représentait pas la seule hausse appliquée au secteur. Les députés avaient en effet introduit et voté une modification relative à la TVA. Il s’agissait d’imposer les boissons gazeuses et non gazeuses contenant du sucre supérieur à 5 grammes dans 100 millilitres au tarif de 70 DH l’hectolitre. © L'Economiste

Publié dans : Agroalimentaire, en