Newsletter

👍 Soyez les 1ers

informés de nos nouveaux numéros

Agenda des salons

« Novembre 2018 »
LMMJVSD
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

La Race Endémique D'man Devient Rentable

LA RACE ENDÉMIQUE D'MAN DEVIENT RENTABLE

Leader marocain dans le domaine de la recherche appliquée agricole, Les Domaines Agricoles (LDA) annoncent l'aboutissement d'un projet de recherche plaçant la race ovine D'man au coeur d'un ambitieux programme de production d'agneaux d'abattage. Le projet pilote mené par LDA a démontré la haute productivité de la race en viande destinée à la consommation. Mais les retombées escomptées sont nombreuses grâce, notamment, à la démocratisation attendue du process par l'Association Nationale Ovine et Caprine. En effet, la demande suscitée par le projet de mise en valeur donnera un nouveau souffle aux éleveurs de cette race considérée comme endémique. Connue pour ses qualités intrinsèques que sont sa grande prolificité (2 à 3 agneaux par mise bas et deux luttes par an) et sa capacité à se reproduire durant une grande partie de l'année, la race D'man a déjà fait l'objet d'expériences réussies à partir de croisements à double étage : "c’est-à-dire que l'agneaux d'abattage était obtenu par croisement de la race D'man et une autre race locale dans un premier temps et ensuite par le croisement de cette dernière et une race bouchère en viande", explique M. Said Mihi, responsable des Projets et Coopération au sein de l’Association Nationale Ovine et Caprine (ANOC). Le projet mené par LDA qui en est à sa quatrième année a permis de viabiliser industriellement à des fins de production d'agneaux d'abattage un élevage de 641 brebis de la race D'ma par reproduction directe avec les races Mérinos et Île de France. "En sautant un étage, le croisement se faisant désormais directement entre une brebis de la race D'man et un mâle d'une autre race à viande, le projet des Domaines Agricoles donne une meilleure visibilité aux éleveurs sur la rentabilité de leurs élevages. Il intéressera particulièrement ceux proches des grandes villes ou la demande des consommateurs est orientée vers des carcasses bien conformées et à faible poids (9-14 kg)", s'enthousiaste M. Mihi dont l'association encourage et assiste les éleveurs ovins et caprins au Maroc. D'autres retombées positives sur la qualité et la sécurité de l'approvisionnement du marché en viandes ovines de qualité sont attendues. Les Domaines Agricoles s'engagent à accompagner l'ANOC afin de faire profiter un maximum d'éleveurs des résultats prometteurs de son projet. www.lesdomainesagricoles.com

Publié dans : Agroalimentaire, en